CAM Sprite

Ce projet a pour objectif de former les étudiants à l’observation des évènements lumineux transitoires (TLE).

Ce projet a pour objectif premier de former les étudiants aux problèmes associés à l’observation des évènements lumineux transitoires (TLE), plus particulièrement en ce qui concerne les dispositifs optiques et électroniques, les algorithmes de déclenchement, le traitement d’images, et la physique des TLE.

La caméra Watec 902-H2 installée sur le toit du LPC2E.

Dans ce but, nous avons installé une caméra CCD sur le toit du LPC2E. Les TLE observables depuis Orléans sont les « sprites ». Ces derniers résultent du couplage électrostatique entre la charge déposée par un éclair dans un orage et les couches basses de l’ionosphère [lien « couplage »]. Les sprites sont des décharges de grandes dimensions ( 50 km vertical) constituées de multiples filaments de plasma et sont très brefs (quelques millisecondes). Ils ont été observés pour la première fois dans les années 90 et étaient alors considérés comme des évènements rares. Aujourd’hui nous savons que ces évènements sont en réalité fréquents et même observables depuis Orléans (qui se trouve pourtant dans une région peu orageuse).

La figure suivante montre un ensemble de sprites dont l’éclair parent a été localisé au large de l’Île de Ré, c’est à dire à 375 km du LPC2E le 13/09/2016 à 20:06:15 UTC.

Sprite mis en évidence par la Caméra Watec 902-H2 (Objectif Tamron 4-12 mm F1.2 AS IR, Incrustateur GPS IOTA VTI) installée sur le toit du LPC2E. Crédit S. Célestin.

 

Contact LPC2E : Sebastien.Celestin@cnrs-orleans.fr