Accueil > À la une

Rechercher

Depuis le 1er janvier 2018, le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES) a rejoint le CNRS et l’Université d’Orléans comme tutelle du LPC2E

publié le

Depuis le 1er janvier 2018, le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES) a rejoint le CNRS et l’Université d’Orléans comme tutelle du LPC2E. Ce changement s’applique progressivement, à l’occasion de leur renouvellement, aux laboratoires français que le CNES identifie comme particulièrement aptes à participer à l’instrumentation développée dans le cadre de grands projets spatiaux ou de projets ballons. Une telle participation est un engagement fort pour le laboratoire qui, pour ce faire, mobilise ses ressources et ses savoir-faire. Ces projets sont menés soit par le CNES lui-même comme la mission TARANIS ou les campagnes sous ballons stratosphériques, soit par d’autres agences spatiales telles l’agence européenne (ESA) avec la mission Solar Orbiter, l’agence américaine (NASA) avec Parker Solar Probe ou encore l’agence japonaise (JAXA) pour la mission BepiColombo (en partenariat avec l’ESA). Pour toutes ces missions qui seront lancées dans les deux ans qui viennent, le LPC2E fournit et exploitera des instruments dont le CNES fournit l’essentiel des financements et de la programmation, tandis que le CNRS et l’Université fournissent les moyens humains et l’infrastructure. Ces liens étroits expliquent le souhait du CNES de rejoindre les autres tutelles du LPC2E pour assurer ensemble son avenir de laboratoire spatial.

Un laboratoire fondateur de l’Observatoire des Sciences de l’Univers en région Centre
OSUC
Nos tutelles
Université d'Orléans CNRS
Notre partenaire privilégié
CNES
Nos investissements d'avenir
Voltaire ESEP Planex