Bravo à Nicolas Verdier pour l’obtention de son doctorat !

Le 30 septembre 2020, Nicolas Verdier a défendu brillamment sa thèse intitulée : « Etudes théoriques et Développement d'une version optimisée du mini compteur d'aérosols LOAC pour des applications atmosphériques et spatiales ».

Résumé de  la thèse :

Le LOAC est un compteur d’aérosols optique qui permet de compter les particules atmosphériques de 0.2 à 100 µm et de les classer par gamme de taille. Pour cela, cet instrument est constitué d’un laser qui illumine une chambre dans laquelle sont injectées les particules par pompage. La lumière diffusée par chacune d’elle est alors mesurée selon deux angles ce qui permet d’évaluer la nature (gouttelettes, sels, suies,..). Fabriqué à plus de 150 exemplaires, ce capteur permet de documenter les couches de l’atmosphère à l’aide de ballons dans toutes les régions du globe depuis 2011.

L’objectif de cette thèse consiste à détailler le fonctionnement de tous les sous-systèmes de l’instrument et d’en proposer une version aux performances améliorées pour l’exploration des atmosphères planétaires. En guise d’introduction, ce mémoire présente l’intérêt scientifique du LOAC pour l’exploration spatiale et rappel la logique de développement et les atouts de cet appareil en regard des nombreux autres dispositifs destinés à caractériser les aérosols. Dans une seconde partie le dimensionnement détaillé d’une version d’ingénierie est proposé dans le but d’introduire de nouvelles fonctionnalités indispensables à tout instrument spatial. Enfin, la dernière partie de ce document s’attache au design d’une version plus performante intégrant de nouveaux concepts tant sur le plan matériel que logiciel.

 

Mots-clés : aérosols, compteur, espace, atmosphère.