Inauguration de NenuFAR à la station de radioastronomie de Nançay. Un radiotélescope unique au monde.

Le radiotélescope NenuFAR a été inauguré le Jeudi 3 octobre 2019 par l’Observatoire de Paris, l’Université d’Orléans et le CNRS à la station de radioastronomie de Nançay. NenuFAR est un nouveau radiotélescope qui opère aux fréquences les plus basses observables depuis le sol. Le LPC2E figure parmi les principaux laboratoires porteurs de ce radiotélescope.

En ce XXIe siècle, émergent à travers le monde des radiotélescopes de nouvelle génération pour scruter l’Univers dans des gammes de fréquence radio encore à explorer. Le dernier né est français, il s’agit de NenuFAR, acronyme pour « New Extension in Nançay Upgrading LOFAR » qui est basé à la station de radioastronomie de Nançay et a été officiellement inauguré le 3 octobre 2019. Le LPC2E figure parmi les principaux laboratoires porteurs de NenuFAR.

Pour l’occasion Jocelyn Bell, découvreuse du premier pulsar avait fait le déplacement depuis le Royaume-Uni, en tant qu’invitée d’honneur. Plus de 250 personnes étaient présentes pour assister à l’événement. NenuFAR se matérialisera, quand il sera terminé, par le déploiement à travers la station de radioastronomie de 1938 antennes dont la plupart seront rassemblées dans un « cœur » de 400 m de diamètre, et 114 seront plus distantes, jusqu’à 3 km du cœur.

L’ensemble du dispositif n’est qu’à 80% achevé, en attente de financements complémentaires. Mais d’ores et déjà, les données que NenuFAR a commencé à livrer correspondent parfaitement aux attentes des chercheurs.

Plus d’informations sont disponibles dans le communiqué à cette adresse.