L'équipe Parker Solar Probe récompensée par la NASA

Le 13 novembre, toute l'équipe de Parker Solar Probe s'est vu décerner la médaille d'argent de la NASA en reconnaissance de son "exploit stellaire" en tant que première mission de l'humanité pour aller explorer la couronne solaire et le vent solaire dans l'environnement extrême de notre étoile. Le LPC2E participe à cette mission via le capteur magnétique SCM.

Vladimir Krasnosselskikh, chercheur LPC2E, dans le Dossier de Presse du CNRS d’octobre 2019 « Ces scientifiques étrangers qui ont choisi la France et le CNRS ».

Vladimir Krasnosselskikh travaille au LPC2E sur les premiers résultats de la sonde spatiale Parker Solar Probe. En février 1991, il arrive au LPC2E en tant que chercheur invité L’URSS se disloque quelques mois plus tard… René Pellat, alors président du CNRS et physicien théoricien des plasmas comme lui, le convainc de postuler au CNRS. Vladimir Krasnosselskikh est Français depuis 1996 et grâce à lui, le LPC2E peut s’enorgueillir d’avoir le seul instrument non américain à bord de Parker Solar Probe et participera avec un instrument similaire à la mission Solar Orbiter de l’ESA.