Vladimir Krasnosselskikh, chercheur LPC2E, dans le Dossier de Presse du CNRS d’octobre 2019 « Ces scientifiques étrangers qui ont choisi la France et le CNRS ».

Vladimir Krasnosselskikh travaille au LPC2E sur les premiers résultats de la sonde spatiale Parker Solar Probe. En février 1991, il arrive au LPC2E en tant que chercheur invité L’URSS se disloque quelques mois plus tard… René Pellat, alors président du CNRS et physicien théoricien des plasmas comme lui, le convainc de postuler au CNRS. Vladimir Krasnosselskikh est Français depuis 1996 et grâce à lui, le LPC2E peut s’enorgueillir d’avoir le seul instrument non américain à bord de Parker Solar Probe et participera avec un instrument similaire à la mission Solar Orbiter de l’ESA.

Livraison de la caméra CLUPI pour la mission ExoMars 2020

La caméra couleur CLUPI (CLose-UP Imager) a été livrée le 11 juillet 2019 à l’ESA pour intégration avec le rover de la mission ExoMars 2020 (ESA et Roscosmos). CLUPI est la caméra d’imagerie rapprochée couleur du rover de la prochaine mission de l’ESA à destination de la surface de Mars. Elle est l’équivalent de la loupe du géologue sur le terrain et, en tant que tel, un instrument essentiel de la mission. Le LPC2E avait la responsabilité de l'encapsulation et du test du capteur d'image de l'instrument dans le cadre d'une collaboration avec Frances Westall (CBM CNRS Orléans) qui est Co-PI du projet CLUPI.

50 ans du LPC2E !

Le 19 septembre prochain, le laboratoire fêtera ses cinquante ans ! En effet, le Groupe de Recherches Ionosphériques (GRI) dont est issu le laboratoire et qui était initialement localisé à Saint-Maur des Fossés et Issy-les-Moulineaux, s’est implanté sur le campus d’Orléans à l’automne 1969. Bon anniversaire au LPC2E, en lui souhaitant un autre demi-siècle de succès !