Participations de SPECIES-ballon & SPIRIT-avion à la campagne MAGIC de mesures de gaz à effet de serre et polluants dans la troposphère et la stratosphère en région polaire Arctique

27/08/2021: Après 2 semaines d’intégration sur place et à la faveur de l’un des tous derniers créneaux météo favorables, l'instrument sous ballon stratosphérique SPECIES (SPECtromètre Infrarouge à lasErs in Situ) du LPC2E s’est envolé avec succès. L'instrument SPIRIT (SPectromètre InfraRouge In situ Toute altitude) du LPC2E, embarqué en avion ATR-42 du SAFIRE (Service des Avions Français Instrumentés pour la Recherche en Environnement de Météo-France / CNRS / CNES) a, quant à lui, réalisé avec succès des mesures in situ rapides des gaz-traces CO, NO2, CH4, et N2O jusqu’à 7,5 km d’altitude et sur des transects horizontaux de centaines de km lors de 6 vols.

Après 2 semaines d’intégration sur place et à la faveur de l’un des tous derniers créneaux météo favorables, l’instrument sous ballon stratosphérique SPECIES (SPECtromètre Infrarouge à lasErs in Situ) du LPC2E s’est envolé avec succès à l’Est de Kiruna (Laponie suédoise) à Esrange, sur la base spatiale de la Swedish Space Corporation le 23 Août 2021 à 1h00 locale, après un lâcher opéré par le CNES (Centre National d’Etudes Spatiales). Des mesures in situ rapides (< 2 s) de gaz-traces (jusqu’à moins que la partie par milliard en rapport de mélange dans l’air (ppbv)) ont été réalisées en montée jusqu’à l’altitude maximum de 32 km et en descente jusqu’à 15 km. Des spectres attribuables à CO2, CO, CH4, NO, HCl, et H2O, ont été observés en direct grâce à l’ajustement des micro-fenêtres spectrales émises par les 4 lasers accordables.

L’instrument SPIRIT (SPectromètre InfraRouge In situ Toute altitude) du LPC2E, embarqué en avion ATR-42 du SAFIRE (Service des Avions Français Instrumentés pour la Recherche en Environnement de Météo-France / CNRS / CNES) a, quant à lui, réalisé avec succès des mesures in situ rapides des gaz-traces CO, NO2, CH4, et N2O jusqu’à 7,5 km d’altitude et sur des transects horizontaux de centaines de km lors de 6 vols dans cette région, depuis Kiruna jusqu’au nord de la Finlande et de la Norvège, entre le 17 et 26 Août 2021.

Il s’agissait de sonder la troposphère et la stratosphère en espèces gazeuses jouant un rôle dans le changement climatique, la couche d’ozone et la pollution à grande échelle. Les régions polaires, telle autour de Kiruna (68°N, 21°E) sont considérées comme des puits de CO2 et mais aussi des sources de méthane (CH4), les 2 principaux gaz à effet de serre actuels émis par les activités humaines. Ces mesures ont lieu dans le cadre de la campagne MAGIC (Monitoring of Atmospheric composition and Greenhouse gases through multi-Instruments Campaigns : https://www.aeris-data.fr/projects/magic/). Plus d’informations: https://cnes.fr/fr/tribune-mesurer-le-co2-le-role-des-ballons-stratospheriques-du-cnes

Briefing de prévisions météo et opérationnelles
pour décision de lâcher ballon (© CNES / R. Gaboriaud 2021)

Hall d’intégration et sortie de la nacelle contenant SPECIES (© CNES / R. Gaboriaud 2021)

 

 

 

 

 

 

Gonflage du ballon auxiliaire et nacelle Super-Climat emportant SPECIES et gonflage du ballon principal en arrière-plan (© CNES / R. Gaboriaud 2021)

 

 

Contrôle des spectres mesurés en temps réel pendant le vol ballon (© CNES / R. Gaboriaud 2021)

Avion ATR-42 du SAFIRE (Météo-France – CNRS – CNES) emportant le spectromètre SPIRIT