18 mai 2022

Tourbière à sphaignes

Les travaux portent sur l’étude de l’impact des changements globaux (pollution, exploitation des milieux, climat) sur le fonctionnement biogéochimique des écosystèmes naturels et anthropisés et sur les émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) et autres Composés Organiques Volatils (COV) par ces écosystèmes. L’objectif est de mieux apprécier les rétroactions sur la composition chimique de l’atmosphère, sur la qualité de l’air, et l’évolution du climat futur. Les écosystèmes principalement étudiés sont les tourbières à Sphaignes (fonction puits de carbone; émissions de CO2 et CH4) très vulnérables aux changements globaux (projets PEATWARM, CARBIODIV, CliMireSiber).

Ces études s’intègrent au sein LABEX VOLTAIRE et sur les Plateformes PESA et PRAT du Projet PIVOTS et en particulier sur les instruments SPIRITS développés au LPC2E pour la mesure de GES.

 

Le suivi spatio-temporel en 2013-14 des émissions de CO2 effectué sur les 4 sites du SNO Tourbières et du CH4 sur la tourbière de La Guette (Sologne) permettent d’optimiser la modélisation des flux de CO2 et CH4 par la hiérarchisation des variables environnementales qui les impactent. Le bilan de C montre que la tourbière de la Guette fonctionne en source de C vers l’atmosphère (220 gC.m2.an-1) sur cette période. La restauration hydrologique récente de la tourbière de la Guette permet d’étudier les effets sur le stockage du carbone et la biodiversité (CARBIODIV); Des études complémentaires pour mieux paramétrer l’impact d’un stress hydrique, d’une pollution, ou de l’invasion de plantes vasculaires sont aussi réalisées sur mésocosmes de tourbes.