Activités

Ces  instruments ont pour but de mesurer des gaz traces ou d’étudier les aérosols. Ils sont ainsi employés au sol, sous ballon météo ou sous ballon stratosphérique (plus de 10 000 m3 à qq 100 000m3) ou en avion.

Les principes instrumentaux font appel aux propriétés optiques des gaz : spectroscopie visible, UV ou infrarouge, ou aux propriétés de diffusion de la lumière (aérosols), ou encore aux propriétés physiques et chimiques de la matière : spectroscopie de masse, etc. La conception et la mise en œuvre de ces instruments couvrent un large champ de compétences.  Ainsi, ils font appel à une multitude de métiers tels que ceux des domaines suivants :

  • Optique : spectroscopie visible, proche infrarouge, infrarouge moyen.
  • Spectrométrie de masse
  • Technique du vide, cryogénie
  • Physique des gaz
  • Automatique : contrôle de processus, asservissements
  • Electronique : analogique (faible bruit, 0Hz  jusqu’à 100Mz), circuit de puissance (jusqu’à qq 100W), numérique (FPGA, processeur softcore).
  • Informatique : logiciels de conditionnement, de traitement, d’interfaçage IHM.
  • Thermique de systèmes simples

Actuellement les instruments en cours de développement ou en cours d’utilisation sont :

  • LOAC (mesure des aérosols)
  • Micro-hygromètre (mesure de la vapeur d’eau dans la stratosphère)
  • Mini-capteurs électrochimique (mesure de gaz)
  • ORBAS (spectrométrie de masse)
  • PROGRA2 (caractérisation des aérosols)
  • SAMU (mesure des radicaux OH, OX2 et H2SO4)
  • SPECIES (mesure de gaz traces)
  • SPIRIT (mesure de gaz traces)

Pour plus d’information voir les pages spécifiques de chaque instrument.